café andulucia
Boissons
 

Où et comment est produit le café andulucia ?

Le café andalucia est l’une des meilleures variétés de cette excellente boisson. Beaucoup de personnes l’ont adopté après l’avoir essayé. Néanmoins, peu d’amateurs du café andalucia savent son lieu et les méthodes utilisées pour le produire. 

Un café produit dans l’État de Salvador

café andulucia

Le café est cultivé dans l’État du Salvador, plus précisément dans la plantation de haute altitude de la région d’Ahuachapán. C’est une zone connue pour ses conditions climatiques favorables pour la culture du café. C’est donc une région parfaite pour récolter des graines de café de très bonne qualité. 

Le Salvador est un petit état d’Amérique centrale situé en bordure de l’Océan Pacifique et entouré par trois pays, dont le Guatemala, le Nicaragua et le Honduras. Le café Andulcia est cultivé depuis les années 1940 dans la région Ahuachapan. Ces atouts géographiques et naturels, notamment une bonne altitude, son sol volcanique, son climat froid et subtropical et ses abondantes sources d’eau sont favorables pour la culture du café.

La récolte du café andulucia 

En ce qui concerne la transformation du café andalucia, elle est réalisée par des experts qui le font avec assez d’amour et de cœur. En effet, toute la transformation est faite à la main avec passion et un savoir-faire impeccable. Des techniques de torréfaction qui ont été transmises de génération en génération. Raison pour laquelle le café andulucia à une saveur irrésistible. 

Pour bien comprendre le mode de transformation du café andalucia, il est utile de parler de sa cueillette. Ici, il est important de préciser que la récolte des cerises se fait à mains nues ou en utilisant un peigne.

Lisez aussi :  Les écoles de vins et de spiritueux : pourquoi s’y inscrire ?

C’est une méthode assez douce qui permet de récupérer toutes les cerises d’un arbre à la fois. Il faut également préciser que la cueillette à la main ou avec un peigne se fait que lorsqu’on est sûr qu’il y a suffisamment de cerises mûres sur un caféier.

Même en procédant de cette manière, il est vrai qu’on retrouve des fruits non mûrs et d’autres débris (fragments d’écorce et feuilles) dans la récolte. Les paysans procéderont donc au tri des cerises de café. Cette étape est importante pour retirer de la récolte les fruits non mûrs ou pourris, les déchets et bien d’autres. 

Il faut préciser que d’autres paysans préfèrent recueillir les cerises de café en plusieurs passages. Cette méthode de récolte à la main est optimale, mais elle demande des moyens financiers élevés.

En effet, avec cette technique, le cueilleur ramasse uniquement les graines mûres lors de chaque passage. Le prix de la main-d’œuvre devient donc nettement plus cher. 

Lorsque la récolte est finie, il est maintenant temps de passer à la transformation du café. 

La production du café andalucia

café andulucia

Avant de réaliser la torréfaction du café, les grains sont d’abord extraits. En ce qui concerne, le café andalucia, c’est la méthode humide qui est utilisée. Les cerises de café sont dépulpées et mises dans l’eau pour la fermentation. Les grains seront séchés après la fin de la fermentation. 

Ensuite, la torréfaction du café qui est l’étape la plus délicate a lieu. Ici, les grains de café sont chauffés à 200 degrés dans un grilloir cylindrique doté d’un tambour. 

Lisez aussi :  Le champagne : Quelles sont les particularités méconnues de cette boisson ?

Pour faire ressortir les saveurs du café, les grains sont tournés régulièrement suivant un mouvement de rotation. Cette technique permet aussi aux grains de ne pas brûler et d’être chauffés de manière uniforme. 

Durant la chauffe, le grain change de couleur et voit sa taille augmenter de 50 %. Dans le même temps, le poids du café diminue de 18 %. Durant la combustion, le café libère du dioxyde de carbone. L’opération est toutefois répétée plusieurs fois pour avoir les saveurs recherchées. 

Articles sur le même sujet :

Ajouter un commentaire